Au Conseil

« J’espère que l’ARRPAC et ce projet feront de la Métropole de Lyon un lieu exemplaire du lien entre Sport et Handicap et un exemple du rôle thérapeutique du sport »

Retrouvez ci-dessous l’intervention complète de Thierry Philip, Vice-président, portée au nom des groupes Socialistes & Apparentés et La Métropole Autrement, sur l’attribution d’une subvention d’investissement au Groupement de coopération sociale et médicosociale (GCSMS) Accompagnement, réadaptation, répit, post-AVC et cérébro-lésés (ARRPAC) pour la mise en œuvre d’un dispositif d’accueil de jour (délibération n° 2020-4324), lors du Conseil du lundi 8 juin 2020.

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Président,

Chers Collègues,

Cette courte intervention sera la dernière de mes 16 années de mandat électif comme vice-président Santé-Sport à la région Auvergne Rhône-Alpes, puis aux Universités et enfin, comme Vice-Président Santé-Environnement et Bien-être dans la Ville dans votre assemblée en parallèle de ma fonction de maire du 3ème arrondissement de Lyon depuis 2008.

Que cette dernière intervention porte sur le rôle du sport dans la santé est un vrai symbole de tous mes combats pour imposer ce lien aujourd’hui reconnu.

Et que ce projet dont le leader est le Professeur Rode, chef de service aux HCL, à l’hôpital Henry Gabrielle soit un projet d’abord associatif est un autre symbole car j’ai toujours pensé qu’on pouvait servir la société dans l’engagement politique ou professionnel mais que le plus bel engagement est celui du monde associatif. C’est pour cela que j’ai décidé de privilégier mes engagements à l’Institut Curie et au Mémorial d’Izieu.

Donc, ARRPAC (Accompagnement, Réadaptation, Répit Post AVC et Cérébro-Lésés) est une association pour Accompagner, Offrir du répit aux malades ayant eu un accident vasculaire cérébral ou qui ont des lésions cérébrales comme on en voit beaucoup après la réanimation des malades COVID. La particularité de cette association est de vouloir évaluer le rôle du sport pour favoriser la réadaptation.

Les partenaires de l’ARRPAC sont le Groupement Hospitalier du Vinatier, L’ADPEP 69/ML (Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public du Rhône) et Notre-Dame du Grand Port La Favorite dirigée par le père Devert.

Il s’agit d’un accueil de jour, d’où le terme de « Répit pour les familles » et il s’agit de rééduquer par le sport en construisant un bâtiment sur le site du Vinatier pour lequel la Métropôle vous propose de financer 1,5 million d’euros des 3 millions d’investissements prévus.

Le GCSMS ARRPAC ou groupement de coopération sociale et médico-sociale est aujourd’hui approuvé par l’ARS et le président de la Métropole.

Notre collectivité participera aussi au fonctionnement à hauteur de 330 000 euros sur la base d’une tarification de jour qui ne nécessite pas de délibération spécifique.

Je vous demande donc de donner un avis favorable sur ce dossier qui a pu aboutir en procédure d’urgence grâce au président Kimelfeld et à son cabinet avec, en ce qui me concerne, l’aide de Thérèse Rabatel et de Georges Képénékian qui ont toujours défendu ce beau dossier dont l’avenir va s’éclaircir aujourd’hui grâce à votre vote dont je ne doute pas.

Je souhaite bonne route à ceux qui, comme moi, quittent cette assemblée et bonne chance à ceux qui arrivent.

Il y a un projet sur le site du Puisoz de lien entre Sport et Handicap dont j’espère qu’il sera repris par l’équipe suivante. Le lien avec ARRPAC, avec l’École des Kinés Déficits Visuels et évidemment les personnes malades du Vinatier est évident et j’espère que l’ARRPAC et ce projet feront de la Métropole de Lyon un lieu exemplaire du lien entre Sport et Handicap et un exemple du rôle thérapeutique du sport et de la nécessité d’offrir à nos concitoyens porteurs de handicap les lieux spécifiques pour leur bien-être dans la Métropole.

C’est donc le souhait que je formule pour cette dernière intervention comme élu qui a été fier de servir les habitants de notre belle agglomération.