Emmanuel Giraud s’exprime dans le cadre du débat d’orientations budgétaire

Emmanuel Giraud s’exprime dans le cadre du débat d’orientations budgétaire

Intervention d’Emmanuel Giraud (Conseiller municipal) sur le débat d’orientations budgétaire, à l’occasion du Conseil municipal du 28 janvier 2021

Seul le prononcé fait foi


Mes Cher.e.s  collègues,

Le rapport d’orientations budgétaires qui est soumis au vote de notre assemblé ce jour intervient dans un contexte inédit à plus d’un titre :

Un contexte d’alternance politique, où notre majorité « découvre » la situation budgétaire laissée par l’ancienne équipe et au-delà, les chantiers importants et inéluctables à poursuivre ou mettre en place

Un contexte de renouveau politique, parfois de rupture idéologique, pour établir de nouvelles priorités, de nouvelles URGENCES, qui sont pour nous, sociales et écologiques

Enfin, un contexte économique délicat, que personne n’avait vu venir il y a à peine un an, qui met à mal l’ensemble de la chaîne comptable, de l’état aux collectivités, du monde de l’entreprise et bien évidemment chez les citoyens, notamment ceux qui étaient déjà connus comme fragiles.

Face à ce contexte, il n’y a pas 36 attitudes à tenir et autant de procès comme nous venons de l’entendre jusque-là : amateurisme, flou artistique, mise en danger de la collectivité

La seule attitude qui tienne à ce jour et qui devrait rassembler plutôt que diviser est celle de la RESPONSABILITE face à un tel contexte

  • RESPONSABILITE de notre équipe face à la situation laissée par nos prédecesseurs. Une situation seine, dont on pu en faire état cet automne, les agences de notation. Mais derrière cette situation financière saine, se cache un sous-investissement patenté et une forte capacité à procrastiner en matière d’équipements de proximité, pourtant essentiel  Besoins sociaux, besoins pour les lyonnais en leur rendant les services publics qu’ils méritent,…
  • RESPONSABILITE de notre équipe face aux enjeux climatiques et sociaux, relevant tant pour les uns que pour les autres, d’un caractère d’URGENCE. Et c’est bien de ces URGENCES que les budgets de notre collectivité devront répondre dans les prochaines années, pas l’URGENCE prônant un statut-quo budgétaire,

Enfin, RESPONSABILITE face à la situation économique conjoncturelle qui impactera pour plusieurs années les ménages et les entreprises de notre ville et plus largement notre Métropole :

Ainsi, le soutien aux associations de solidarité, sportives, culturelles est essentiel en cette période. Pas de budget timoré sur ces actions. Bien au contraire, il s’agit là d’un véritable investissement au nom du maintien de l’équilibre social de notre cité.

Ainsi, le soutien aux entreprises par le renforcement de la commande publique est également essentiel. Des professionnels du Bâtiment jusqu’à l’Association des Maires de France en passant par l’Etat et son plan « France Relance », tous s’accorde à dire que les solutions passeront par les collectivités. A ce sujet, nous aurons tout le loisir d’en faire la démonstration lors de la présentation de la PPI lors du prochain Conseil.

Monsieur le Maire, Madame la Première adjointe aux finances, le Groupe Socialiste, la gauche sociale et écologique soutient le nouveau cap fixé dans l’utilisation et la gestion des deniers publics, face à cette triple Responsabilité dont nous sommes tous collectivement redevables. Nous voterons favorablement cette délibération.