Emmanuel Giraud sur la modification des périmètres scolaires

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Maire,

Chers collègues,

Cher Jean-Luc,

Quand un GIRAUD vient à répondre à son homonyme, c’est forcément pour lui apporter son soutien. Je profite effectivement de cette délibération pour exprimer ma solidarité à tous les acteurs qui agissent au quotidien au sein et pour nos quartiers inscrits au titre de la « Politique de la Ville ».

Le jeudi 4 mars dernier, le quartier de la Duchère a connu des scènes de violences urbaines, que nous avons tous condamnés avec force, d’autant plus qu’elles se sont déroulées à un horaire où étaient encore présents des lycéens dans l’établissement de la Martinière, des agents de nos collectivités dans les structures dont nous avons la responsabilité (la bibliothèque par exemple), des entrepreneurs, de salariés, des clients, dans les commerces autour de la place Abbé Pierre.

Je ne m’attarderai pas sur la capacité qu’on certains d’entre nous ici, à attirer les micros vers eux et « à faire la leçon » de ce que nous faisons pas et de ce qu’il faudrait faire dans ces quartiers. Je ne les ai pas entendu faire la même leçon les jours suivants aux maires de Rillieux-la-Pape ou de Bron, dont les quartiers ont connu le même sort. Comme quoi la crise que vivent aujourd’hui nos quartiers populaires n’a pas de couleur politique et qu’elle constitue un fonds de commerce de bas étage.

Je m’attarderai plutôt sur les actions immédiates de soutien et d’écoute qu’il a fallu mettre en place dès le vendredi 5 matin, en réunissant toutes les forces vives du quartier, des structures d’éducations populaires, en passant par l’ALTM, l’AS Duchère, le collège Schoelcher, le lycée, les forces de l’ordre, etc….

Et leur indiquer que c’est par ce riche partenariat et par une coordination accrue, que nous arriverons à surmonter ce type d’évènement.

D’autres élus du 9ième sont allés à la rencontre des jeunes du quartier le dimanche après-midi en plein air, pour mieux comprendre les motifs de cette colère.

Je tenais vivement à saluer le travail de coordination mené pendant ces 4 jours, par Antoine JOBERT, notre adjoint à la tranquillité publique.

Depuis, d’autres actions de court terme ont été mises en place, au plan de la sécurité sous la houlette de Mohammed CHIHI qui les a décrites hier soir. C’est une bonne chose.

Nous devons aussi réfléchir à encore plus travailler les actions de prévention et d’animation dans ces quartiers sur du moyen terme pour le printemps et cet été, en situation de confinement et de tension renforcé.

Monsieur le Maire, Monsieur l’adjoint, je sollicite auprès de vous l’organisation la réflexion et la mise en place d’un plan d’actions dans ces prochaines semaines

Notre groupe Socialistes, la gauche sociale et écologique votera biensûr favorablement ce rapport,

Je vous remercie.