Hélène Geoffroy sur la lutte contre les discriminations

Hélène Geoffroy sur la lutte contre les discriminations

La Métropole de Lyon s’engage depuis plusieurs années dans la promotion des valeurs républicaines, l’accès aux droits et la lutte contre toutes les formes de discrimination, que ce soit dans son rôle d’employeur et dans les politiques publiques qu’elle mène sur son territoire. Par cette délibération, le Conseil renouvelle le soutien apporté à la LICRA dans sa mission sur le territoire. Hélène Geoffroy est intervenue pour le groupe.

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le président, chers collègues

Permettez-moi à mon tour de saluer le travail de la LICRA. L’un des enjeux de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations est de pouvoir sortir des cénacles et de pouvoir être pleinement sur le terrain.

C’est l’un des enjeux, me semble-t-il, que nous portons au travers du travail lancé par la Métropole avec « Soif de République », qui s’est d’ailleurs inspiré, permettez-moi ce moment de satisfaction, des territoires les plus populaires de notre pays. À Vaulx-en-Velin nous avons lancé voilà six ans un plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations qui permet à la fois de travailler avec les grandes associations comme la LICRA, Cartooning for peace de Plantu, Campus Marianne, mais aussi avec les associations du territoire, et c’est aussi un enjeu de « Soif de République » que porte la Métropole.

Vous le voyez, chers collègues, l’un des sujets est à la fois d’avoir le débat de fond, de porter la volonté de la cohésion entre tous les territoires et c’est ce que la Métropole porte et continue de porter. Mais c’est aussi faire porter les débats par les habitants et être au plus près de nos concitoyens qui reçoivent des informations diverses et contradictoires notamment des réseaux sociaux qui jouent un rôle de dispensateur de haine très important.

Et donc je me réjouis aujourd’hui de cette subvention qui va à la fois permettre de marquer notre implication sur ce champ, sur ces débats, mais aussi permettre des actions très concrètes sur le terrain du sport, de l’école, bref, là où sont les jeunes et leurs parents, là où sont les familles, pour porter des sujets éminemment complexes, et où nous grandissons chaque fois que nous acceptons de les mettre dans le débat public.

Nous voterons donc favorablement cette délibération, je vous remercie de votre attention.