Au Conseil

[Retirée] Texte initial de l’intervention de Marc Cachard sur le NPNRU de Rillieux-la-Pape lors du Conseil du 4 novembre 2019

En raison d’un imprévu, l’intervention n’a pu être prononcée et a été retirée. Nous vous proposons néanmoins de retrouver le texte rédigé par Marc Cachard sur le NPNRU de Rillieux-la-Pape, et qui devait être prononcé lors du Conseil du lundi 4 novembre 2019 (délibération n° 2019-3917).

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Président, mes chers collègues,

Notre groupe votera favorablement sur cette délibération technique qui prévoit le versement de 90% des subventions au bénéfice des bailleurs sociaux suite à un premier versement acté lors de notre Conseil de janvier 2018.

Plus généralement, nous voyons bien que ces opérations de renouvellement nécessitent des années et le vice-président Le Faou, lors d’une visite à Rillieux, expliquait, de manière brillante et avec l’approbation des urbanistes présents : « le temps long de l’urbanisme ».

Nous voyons en effet que les relogements s’étendent entre cette fin d’année et le début de la suivante mais que les démolitions ne commenceront qu’à partir de 2023 et 2024 : le temps long de l’urbanisme…

La volonté politique est partagée par plusieurs acteurs dont les principaux financeurs et notamment l’État. Elle se traduit aussi concrètement sur ces secteurs par une action forte de la Métropole par un soutien financier, objet de la présente délibération, mais aussi par des équipes des Grands Projets de Ville.

Il parait cependant important que l’habitant soit encore plus au cœur de ces restructurations de grande ampleur car c’est son cadre de vie qui s’en trouve bouleversé, ses habitudes au quotidien, souvent depuis fort longtemps.

Nous le constatons dans nos villes : les réunions publiques sur ces questions ne font hélas pas recette. Il est donc important que le bailleur soit encore plus proche qu’actuellement sur l’accompagnement personnalisé et il parait bon qu’un chantier soit entièrement terminé avant qu’une démolition s’enchaine car c’est souvent dans le même quartier. Le respect et l’écoute de l’habitant doit prévaloir sur toute autre priorité. Aussi, il apparait opportun que les bailleurs soient suivis et sensibilisés au nécessaire confort de l’habitant. Quand on démolit un immeuble, on doit veiller à ce que le pignon de la façade de l’allée à côté soit isolé et refait dans l’immédiat. Nous avons vu, à Rillieux, que cela pouvait prendre plusieurs semaines, alors que l’hiver arrive et sans que le bailleur n’informe les locataires concernés.

Il faut donc utiliser tous les leviers en notre possession pour une plus juste cohésion et organisation de ces politiques publiques.