Stéphanie Léger – Intervention sur l’attribution de subventions aux associations d’éducation populaire

Stéphanie Léger – Intervention sur l’attribution de subventions aux associations d’éducation populaire

Monsieur Le Maire, Mesdames Messieurs les élu(e)s,

La délibération présentée par Julie Nublat Faure est l’aboutissement d’un travail dont je tiens à souligner la qualité.

Il s’agit tout d’abord d’une démarche de concertation et de co-construction: Oui, notre majorité fait le choix d’ouvrir ses réflexions, ses politiques publiques à la co-construction et au dialogue avec les citoyens et les acteurs du territoire. Entre autre exemple, je citerai, au hasard, le Projet Educatif ou encore le Conseil Consultatif Lyonnais COVID ou le Budget Participatif. Cette démarche essentielle à notre majorité porte ses fruits, la délibération présentée en est le résultat.


Cette concertation, à travers l’Appel à Initiative Associative publiée au printemps dernier a permis de dégager des enjeux et des priorités partagées par l’ensemble des acteurs. Ces priorités s’inscrivent dans une transversalité politique avec les délégations de notre exécutif. Ces priorités permettent aussi une cohérence sur les territoires dans nos approches et répondent aux besoins, envies,  exprimés par nos concitoyens : le lien social, la transition écologique et sociale, l’engagement citoyen et démocratique, sont autant d’outils d’émancipation et de transformation sociale.

Par ce partenariat, la Ville de Lyon reconnait  publiquement l’expertise et la qualité du travail des réseaux lyonnais d’éducation populaire.  En terme de diagnostic de territoire, dans leur adaptation à la crise sanitaire, ces associations ont toujours maintenu un lien fondamental avec les lyonnaises et les lyonnais, même en temps de crise. Elles ont su et sauront proposer encore des actions solidaires, au plus près des besoins et des propositions des habitants tout en portant les thématiques de demain : nature, alimentation, intergénérationnel, engagement, citoyenneté.  Autant de valeurs que nous retrouvons dans le Projet Educatif que nous avons voté en décembre dernier et auquel ces associations d’éducation populaire ont fortement contribué.

Car dans l’éventail des actions portées par ces partenaires, figure la mise en œuvre d’une partie des activités et temps périscolaires dans nos écoles publiques. Le périscolaire lyonnais fonctionne dans un esprit de polyvalence, richesse et complémentarité. Nos associations d’éducation populaire sont des partenaires précieux, indispensables dans l’accueil et l’éducation des enfants lyonnais. Depuis 2 ans et le début de cette crise sanitaire, elles n’ont pas failli. Je conclurai donc en saluant le dévouement de leurs équipes salariées, bénévoles, administrateurs et toutes celles et ceux qui font la force du collectif.

En tant qu’Adjointe déléguée à l’Education, je me réjouis donc de ce renouvellement, voire de cette rénovation de partenariat et de l’attribution de ces subventions de fonctionnement aux associations d’Education populaire.