Philippe Prieto sur le dispositif de Crèche en faveur de l’insertion professionnelle

Philippe Prieto sur le dispositif de Crèche en faveur de l’insertion professionnelle

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Maire,

Monsieur l’Adjoint,

Cher.e.s collègues,

Mesdames, Messieurs,

S’agissant de l’emploi, lorsque le train de la vie déraille ou simplement ne démarre pas tout devient compliqué.

Sortir de la galère n’est pas simple, y replonger terriblement  facile, la vie plombée par une succession d’obstacles, inconséquents au début, mais qui s’accumulent pour apparaitre insurmontables.

A ce sujet, j’évoquerai volontiers « Une époque formidable » le film de Gérard Jugnot qui décrit la descente aux enfers d’un cadre…nul n’est à l’abri !

Avec le dispositif de Crèche en faveur de l’insertion professionnelle, qui nous est présenté ce jour, nous pouvons contribuer à sortir de la galère une ou plusieurs vies, en leur permettant d’enclencher un parcours d’insertion professionnelle pérenne et émancipateur.

Imaginez un jeune couple ou un parent isolé qui veulent s’en sortir, trouver un emploi, offrir un avenir au bébé qui va arriver, mais comment ?

Comment accepter un emploi tremplin quand on n’a pas de solution pour faire garder son enfant avec des solutions privées souvent extrêmement onéreuses ?

Les quelques places supplémentaires que nous allons ouvrir en crèches permettront que pour des familles précaires, la garde d’enfant ne soit plus un facteur d’exclusion à l’emploi.

 C’est une clé pour sortir de la spirale et se remettre sur de bons rails.

Mener des politiques publiques c’est ré écrire des histoires pour qu’elles se terminent bien et ouvrir de nouveaux chapitres, de nouvelles saisons.

Je terminerai en insistant sur l’importance de ce dispositif, en particulier pour promouvoir une meilleure égalité femme-homme. Parce que  la naissance d’un enfant représente trop souvent un coup d’arrêt ou un ralentissement dans la carrière des femmes, qui, quand elles le souhaitent éprouvent parfois des difficultés à renouer avec un emploi durable. Parce que  la division genrée des tâches domestiques et familiales a aussi des conséquences sur l’emploi, en particulier celui des femmes.

Alors , mettre en place un accès facilité à la garde d’enfant, pour les femmes notamment, mais pas seulement, est une mesure d’égalité de genre et de justice sociale, que nous soutenons évidemment.

Cette délibération montre bien l’aspect multifactoriel de l’accès à l’emploi, qui ne saurait être réduit à des questions de diplômes ou de formations. Par cette délibération, la Ville de Lyon s’engage dans un traitement pluriel des barrières à l’emploi.

C’est l’ambition des trois groupes de la majorité au nom desquels je m’exprime et j’invite aussi l’opposition à soutenir et voter cette délibération.

Merci de votre attention