Renaud Payre sur la politique d’hospitalité et les Grandes Voisines

Renaud Payre sur la politique d’hospitalité et les Grandes Voisines

La politique d’hospitalité de la Métropole contient de nombreux volets et projets. La présente délibération, rapportée par le vice-président Renaud Payre, est composée de deux volets : soutenir le projet des Grandes Voisines et approuver le déploiement du contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés.

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le président, chers collègues,

Monsieur le Président, chères et chers collègues,

La Métropole a engagé depuis juillet 2020 une politique d’hospitalité à destination de tous ceux et toutes celles qui sont mal logés ou qui n’ont pour perspective que la vie dans la rue. L’hospitalité n’est pas que l’hébergement.

L’accueil c’est non seulement offrir un toit mais c’est également donner à la personne accueillie toutes les chances d’obtenir un emploi, de contribuer à sa manière aux multiples richesses de notre territoire. Lorsqu’en septembre 2020, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont décidé de mettre à disposition de l’État pour une durée renouvelable de 3 ans, le site de l’ancien Hôpital gériatrique Antoine Charial pour la création de places d’hébergement, nous avons répondu présents.

Permettez-moi de saluer l’engagement de l’État, des Hospices civils, et des communes de Francheville, Craponne et Tassin qui bien que réticentes au début de ce projet ont permis l’accueil de femmes et d’enfants dans ce nouveau lieu. Dès septembre 2020, une convention d’occupation temporaire quadripartite a ainsi été signée entre les HCL, l’État et le Foyer Notre Dame des Sans Abris (FNDSA) et la Fondation de l’Armée Du Salut (FADS). Le lieu a ouvert en juin 2021 et permet d’accueillir 475 personnes. La délibération qui vous est soumise renvoie à trois axes de ce projet.

D’abord l’hébergement des femmes isolées avec des enfants de moins de trois ans. Depuis juillet 2020 nous nous sommes engagés à agir dans le soutien à la parentalité. Nous l’avions déjà fait sur le site du collège Lassagne à Caluire. Les mères avec leurs enfants sont désormais aussi accueillies sur le site des Grandes Voisines à Charial.

L’hospitalité ne se limite pas à l’hébergement. C’est une politique transversale. Aux Grandes Voisines nous œuvrons également à l’insertion professionnelle notamment sous la forme de chantiers d’insertion et d’ateliers d’insertions avec une subvention 120 000 euros à l’Armée du Salut et de 30 000 euros au Foyer Notre Dame des Sans Abris.

Le projet des Grandes Voisines développe aussi une activité hôtelière novatrice en proposant de créer un hôtel en entreprise d’insertion (projet HÔT’ELLES) en accord avec la refonte du Schéma de Développement de l’Hébergement Touristique 2021-2026. Il comportera 24 chambres doubles et 3 chambres dortoirs pour une capacité totale de 60 lits.

Les Grandes Voisines est emblématique de notre politique d’hospitalité basée sur l’enrichissement mutuel entre des actions d’accueil et des projets de développement économique de notre Métropole.

Ce projet nous mobilise fortement et je veux ici souligner tout particulièrement l’action menée en faveur de l’insertion par la vice-présidente Séverine Hémain, en faveur de l’action sociale par la vice-présidente Lucie Vacher et en faveur du tourisme par Hélène Dromain, que je remercie pour leur engagement.

La délibération présente un deuxième volet sur le déploiement du Contrat Territorial d’Accueil et d’intégration des Réfugiés. Signé en juillet 2019, nous avons œuvré depuis 2020 à le développer dans le même esprit que ce que nous venons d’évoquer au sujet du projet Charial. En l’occurrence nous souhaitons améliorer l’accueil des Bénéficiaires de la Protection Internationale, leur insertion professionnelle et leur accès au logement. C’est pourquoi nous vous demandons d’approuver ici :

  • Le soutien au projet de Causons (20 000 euros) association qui accompagne des personnes réfugiées vers l’insertion socio-professionnelle
  • Le soutien à l’entreprise Each One qui accompagne les projets professionnels de 20 personnes réfugiées ou primo-arrivantes dans la reprise d’un parcours professionnel à la hauteur de leurs compétences
  • Et enfin le soutien à la colocation Caracol qui construit un projet de colocation multiculturelle à Lyon, en lien avec le Centre Communal d’Action Sociale de la ville et le promoteur Sixième sens immobilier, pour 10 Bénéficiaires d’une Protection Internationale sur les volets emploi et accès au logement.